• Besoin d'aide ? contact@specialiste-motoculture.be

Tests et analyses produits

Quelle huile bio utiliser ?

Exploitation forestière : quelle huile bio utiliser, et pourquoi ?

L’utilisation d’une huile plus respectueuse de l’environnement est de plus en plus courante, certains pays comme l’Autriche ou des régions comme la Flandre l’ayant rendue obligatoire. En Wallonie, cette préoccupation est également à l’ordre du jour. Pour désigner ces huiles, on parle d’huiles bios, d’huiles végétales, de biolubrifiants, d’huiles biodégradables… Quelles sont les différences entre tous ces termes, et quels sont les avantages environnementaux qui y sont liés ?

Qu’est-ce qu’une huile plus respectueuse de l’environnement ?

Plusieurs objectifs de protection de l’environnement sont concernés par l’utilisation des huiles en forêt :

augmenter la biodégradabilité de l’huile.

Au plus une substance est biodégradable, au moins elle perdure dans l’environnement. La biodégradation d’une huile est la modification irréversible de sa structure par les micro-organismes présents dans le milieu naturel. La biodégradabilité est l’aptitude de l’huile à subir cette biodégradation et est exprimée en pourcentage de la substance qui est biodégradée. La biodégradabilité des huiles est évaluée par un test standardisé (OECD 301), qui dure 28 jours. L’huile est considéré comme facilement biodégradable si la biodégradabilité dépasse 60%ou 70%, selon la version du test.

diminuer l’écotoxicité de l’huile, son impact sur le développement et la survie des organismes vivants du milieu.

Pour évaluer l’écotoxicité, on mesure les concentrations seuils qui provoquent chez les organismes aquatiques des perturbations dans leur comportement (inhibition de croissance pour les algues, immobilisation pour les daphnies) ou la mort (dose létale pour les poissons). On détermine ainsi la concentration létale ou CL50 qui est la concentration supposée provoquer la mort de 50% de la population. Une substance sera dite non toxique pour le milieu aquatique si la concentration létale est plus élevée que 1 g/l1.*

réduire les émissions de gaz à effet de serre.

réduire la consommation de pétrole.

Les huiles minéralesSpécialiste Motoculture | Quelle huile bio utiliser ?

Les huiles minérales posent problème pour chacun des aspects environnementaux détaillés ci-dessus. Leur biodégradabilité se situe entre 10 et 35% : ces huiles persistent longtemps dans l’environnement. Leur écotoxicité est jusque 20 fois plus élevée que les huiles bios. Les huiles minérales sont issues du pétrole et donc contribuent au réchauffement climatique et à l’épuisement des ressources fossiles, non renouvelables.

Qu’est-ce qu’une huile bio ? 

« Huile bio » est une appellation commerciale qui n’a pas de valeur légale et qui désigne des huiles avec une biodégradabilité élevée et une écotoxicité faible, par opposition aux huiles minérales, qui sont issues de la pétrochimie, ne sont pas biodégradables et représentent plus de 95% du marché. Derrière l’appellation « huile bio » se cache en fait 2 types d’huiles qui ont des bénéfices environnementaux différents : les huiles biodégradables à base végétale (les biolubrifiants) et les huiles biodégradables à base de pétrole (les esters synthétiques). Les esters synthétiques imitent la structure des acides gras qui constituent les huiles végétales, ce qui les rend plus facilement assimilables par les microorganismes. L’utilisation de biolubrifiant permet de diminuer les impacts environnementaux du réchauffement climatique et de la dépendance au pétrole contrairement aux esters synthétiques, produit à partir de pétrole. Ces biolubrifiants sont certifiés par l’écolabel européen et les critères de biodégradabilité, d’écotoxicité et de contenu en huiles végétales varient selon les applications. Dans le contexte forestier, on peut trouver des biolubrifiants hydrauliques pour les engins et des biolubrifiants pour huile de chaîne. Sont considérés comme biolubrifiants hydrauliques ceux qui contiennent au moins 50% d’huile végétale et comme biolubrifiant pour huile de chaîne ceux qui en contiennent au moins 70%.

Rendre obligatoire l’utilisation de biolubrifiant dans la forêt wallonne ?

La préoccupation du nouveau Code forestier wallon est de limiter au maximum l’impact environnemental des activités humaines en forêt. L’article 47 prend acte de cet enjeu en proposant de rendre obligatoire l’utilisation de lubrifiants plus respectueux de l’environnement. Le projet d’arrêté d’exécution de cet article 47 utilise la notion de biolubrifiant tel que défini par l’écolabel européen. Le projet d’arrêté d’exécution devra tenir compte des contraintes spécifiques aux diverses applications en forêt. Les huiles de tronçonneuse sont dites « à application perdue », car elles se retrouvent irrémédiablement dans l’environnement, contrairement aux huiles hydrauliques qui ne s’y retrouvent que par accident. Selon une étude française, le volume total d’huile de tronçonneuse correspond à 75% de la masse de tous les déchets générés par une exploitation forestière, les huiles hydrauliques n’en représentant que 9%**. Enfin, la vidange de l’huile minérale d’une machine forestière pour la remplacer par une huile végétale est couteuse et pose des problèmes de fiabilité. Étant donné ces contraintes, le projet d’arrêté d’exécution de cet article 47 devra bien discerner les deux types d’applications en question.

 

* DÉCISION DE LA COMMISSION du 26 avril 2005 établissant les critères écologiques et les exigences associées en matière d’évaluation et de vérification pour l’attribution du label écologique communautaire aux lubrifiants [notifiée sous le numéro C(2005) 1372] (2005/360/CE).

**C. Périnot, A. Villette, F. Gastine (2005). Les déchets de l’exploitation forestière et les quantités générées. Projet Gédéon.mars-avril 2016 Silva Belgica 29


Exploitation forestière : quelle huile bio utiliser, et pourquoi ?, par Jonathan Guevorts, chef de projets « Produits Biobasés » chez ValBiom.

Contact :
Email : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. - Tel : 081 62 71 54

A Propos

Le réseau des professionnels de la motoculture.

De l'espace vert au forestier, Spécialiste-Motoculture.be rassemble des hommes et des femmes remarquables qui chaque jour se battent pour offrir les meilleures prestations et le meilleur service possible à leurs clients.
Découvrez les annonces et offres promotionnelles des entrepreneurs près de chez vous. Consultez toutes leurs infos et horaires. Visionnez leurs vidéos, catalogues ou plaquettes de présentation et connectez-vous à leurs réseaux sociaux.

Newsletter

Inscrivez-vous à notre lettre d'information et restez informé de notre actualité.